Un peu d'histoire...

SITUATION HISTORIQUE DE HOUVILLE EN VEXIN :
Les communes de Houville et de Marcouville ont été réunies le 20 Juin 1842, pour n'en former qu'une seule sous le nom de HOUVILLE. Houville sous le nom de "HULVILLA" appartenait au clergé de Rouen dès les premiers siècles de l'église.

Le choix de Saint Gervais et Saint Protais comme patrons, peut venir de Saint Victrice, qui reçut de St Ambroise, les reliques de St Gervais.

La famille primitive de Houville a laissé peu de traces, si toutefois il en a existé une.

Dans le cours du XIII e siècle, le prieuré des Deux-Amants possédait à Houville de nombreuses propriétés qui lui provenaient des libéralités de Guy de la Rochette, de Guillaume de Poissy, de Simon de Mansigny et autres.

Puis vers 1600, la famille de Poissy fut remplacée à Houville par les " du Bosc ".

SITUATION DE MARCOUVILLE :
MARCOUVILLE est un village très ancien, son église dédiée à Saint Martin, avait pour patron l'archevêque de Rouen.

Hugues de Châteauneuf en Thimerais, seigneur de Marcouville, fit partie en 1127 avec Galeran de Meulan son beau-frère, de la ligue de la Croix-Saint-Leufroy ; plus tard, en 1152, le Duc Henri II détruisit le manoir de Marcouville dont il s'était emparé. Puis pendant 2 siècles, il n'y a aucun document sur Marcouville.

La seigneurie de Marcouville a appartenu successivement : En 1486 : à Jean le Danois, En 1505 : à Robert I de Gaillardbois, seigneur de St Denis le Ferment, puis Guillaume de Gaillardbois, marié à Antoinette du Plessis, puis son fils Guillaume de Gaillardbois II, époux de Louise de La Fontaine dont ils eurent Robert de Gaillardbois qui rendit aveu au roi, le 4 mai 1549, et qui mourut vers 1593 , laissant deux enfants Philippe et Charlotte.

En 1747, Henri Pomponne de Gaillardbois, fut remplacé par Henri de Gaillardbois, comte de Marcouville, chevalier de Saint Louis, mort à Paris en 1773.

En 1788 , la seigneurie de Marcouville, appartenait au marquis de Radepont, Jean-Léonor du Bosc, marié à Aglaé-Louise d'Epinay-Saint-Luc. Lefebvre de Marcouville, auteur d'opéras comiques, était originaire de cette commune.Construction remarquable que ce porche d'entrée de la ferme, ainsi que son magnifique colombier qui trône toujours au centre de la cour. Nous pouvons penser que cette ferme faisait partie intégrante de l'ensemble du vieux château qui était proche.